Bandes dessinées / Comics / Mangas

  • Corto Maltese t.1 ; la ballade de la mer salée

    Hugo Pratt

    • Casterman
    • 20 Novembre 2010

    Première oeuvre de Pratt dans laquelle on rencontre le personnage de Corto Maltese, La Ballade de la mer salée « devait marquer l'histoire de la bande dessinée à la fois par son ampleur, ses qualités littéraires, qui le rapprochaient des grands romans d'aventures maritimes, et par l'apparition (.) de Corto Maltese, qui n'était pourtant qu'un des protagonistes de l'histoire (.) » (Dominique Petitfaux, De l'autre côté de Corto). Nous y découvrons ainsi celui qui allait devenir le plus célèbre des marins maltais, embarqué sur le catamaran de Raspoutine après avoir dérivé sur un radeau suite à la mutinerie de son équipage. Tous deux travaillent pour le compte du mystérieux « Moine », maître de tous les pirates qu'on pouvait rencontrer entre l'Australie et la Nouvelle-Guinée, pour lequel ils attaquent différents navires dans le Pacifique Sud, dont ils revendent ensuite les marchandises aux Allemands. Sur le bateau de Raspoutine se trouvent également Caïn et Pandora Groovesnore, deux adolescents recueillis après la destruction de leur goélette par un cyclone. Au fur et à mesure que l'on pénètre dans le récit, les destins des protagonistes s'enchevêtrent, différentes intrigues se mêlent. Pour Pratt, en effet, « s'il n'y avait qu'un seul thème, ce ne serait pas une ballade. Une ballade se compose de choses différentes. Chaque personnage, à l'arrière de lui-même, a sa propre histoire. Et tous se retrouvent ensemble dans une situation qui les dépasse, la Première Guerre mondiale (.) » (propos de Pratt dans De l'autre côté de Corto). La magie, l'envoûtement, la densité romanesque que l'on sent présents d'un bout à l'autre de l'album font de ce premier épisode des aventures de Corto Maltese un monument de la bande dessinée.

  • Dans ce 24e tome de la série XIII, Sente et Jigounov mettent Jason Mac Lane et la Fondation Mayflower face à face. Tous les moyens sont bons pour la Fondation qui tente de récupérer les documents que Jason a en sa possession. Jones et Carrington sont menacés de mort et il reste à XIII à comprendre au plus vite son passé s'il veut sauver ses amis. et le gouvernement américain lui-même. Dans cette course contre la montre, XIII découvrira son incroyable héritage, ses illustres ascendants et, plus proche de nous, le commanditaire du meurtre de son père adoptif.

  • un homme qui a connu une longue période de prospérité est sujet à toutes les catastrophes.
    le succès ne sait se fixer et toutes les fois que la prospérité ne peut aller de l'avant, elle fait marche arrière.

  • L'an 01

    Gébé

    • L'association
    • 14 Novembre 2014

    Comment présenter L'An 01 ? Est-ce une bande dessinée de Gébé, un film de Jacques Doillon, un mouvement, une utopie ?
    En 1970, Gébé publie ses premières planches, et dans Charlie Hebdo l'aventure commence.
    Le premier livre qui les recueille paraît un an plus tard. Ensuite, c'est un film, que Jacques Doillon réalise, avec la participation d'Alain Resnais, de Jean Rouch, et de nombreux acteurs et amis : Coluche, Miou-Miou, Gotlib, Stan Lee.
    L'An 01, c'est l'envie d'en finir pour de bon, mais sans violence, avec une société morne et matérialiste, vendu comme un horizon indépassable. "On arrête tout", là, maintenant, et on imagine, au fur et à mesure, le monde à venir. Le tout avec poésie et humour, avec une liberté et une joie qui ne manque pas de rafraîchir nos cerveaux engourdis. Pendant toute la durée de réalisation du film, Gébé dessine, dans ses planches, le film en train de se faire, prolonge le travail, répond au lecteur, rend compte de l'enthousiasme général. Le film, c'est l'Utopie en train de se faire, L'An 01 qui commence. La bande dessinée, elle c'est le carnet, la mémoire de cette révolution en marche. Le monde entier participe au film. Le scénario paraît en feuilleton dans Charlie Hebdo. Pour la première fois, les planches de Gébé et le film de Jacques Doillon seront disponibles de conserve. Écologie, amour, refus des rapports marchands, réinvention de soi et de la société : et si L'An 01 commençait pour de bon ?

  • Cette intégrale de La Mort de Staline regroupe les deux tomes de ce vrai faux récit historique signé par deux grands noms de la nouvelle BD française : Fabien Nury et Thierry Robin.

    Le 2 mars 1953, en pleine nuit, Joseph Staline, le Petit Père des peuples, l'homme qui régna en maître absolu sur toutes les Russies, fait une attaque cérébrale. Il est déclaré mort deux jours plus tard. Commence alors une lutte acharnée pour le pouvoir suprême, lutte qui concentrera toute la démence, la perversité et l'inhumanité du totalitarisme. Qui succédera à Staline ? Une histoire vraie soviétique, à l'humour ravageur et cruel, portrait saisissant d'une dictature plongée dans la folie.

    La Mort de Staline, une bande dessinée historique réaliste et documentée qui dépeint le tableau terrifiant et absurde d'un système totalitaire en pleine folie.

    En stock

    Ajouter au panier
  • Batman ; mad love

    ,

    • Urban comics
    • 1 Décembre 2017

    Difficile de rester une jeune femme indépendante et sûre d'elle-même quand on tombe folle amoureuse du plus brillant des déments de Gotham.

    C'est ce qu'apprend à ses dépens l'ambitieuse psychiatre Harley Quinzel le jour où sa route croise celle du Joker, le pire ennemi de Batman. Dès lors, son destin est à tout jamais reliés à son « Poussin » qui, lui, n'a d'yeux que pour son grand oeuvre : la mort spectaculaire du Chevalier Noir !

    Contenu : Mad Love Deluxe Edition + Adventures in the DCU #3 + Batman Holiday Special #1.

  • Petit Vampire t.7 ; Petit Vampire et le rêve de Tokyo

    ,

    • Delcourt
    • 7 Décembre 2005

    Petit Vampire va chez Michel et découvre son ami s'amusant avec des jouets japonais et dévorant des mangas. C'est décidé, plus tard quand il sera grand, Michel sera auteur de mangas ! Petit Vampire réalise que lui ne grandira pas et que son amitié avec Michel risque d'être compromise. Déprimé, il se couche dans son cercueil. Ses rêves l'emmènent au Japon entre tradition et folklore manga...

  • Mon père était boxeur

    , ,

    • Futuropolis
    • 26 Mai 2016

    « Cadet d'une famille de quatorze enfants, mon père a l'habitude de se f aire respecter avec les poings.
    À 18 ans, galvanisé par un titre de champion de France espoir, il interpella ma mère dans la cour de la filature Badin [à Barentin, en Seine-Maritime] pour lui raconter un rêve qu'il avait fait la nuit même : l'épouser.
    Durant dix-sept ans, ma mère accompagna ses victoires et ses déf aites. Pourtant, de leur histoire je ne me souviens que des disputes, de mon père fou de rage, fou d'amour, fou de jalousie, fou d'une violence qui le dépassait.
    J'ai baigné dans la cr ainte d'un débordement, d'un coup de folie, du meurtre. Imprévisible, il se transformait brusquement en un volcan de fureur que rien ne semblait pouvoir arrêter, même pas moi.
    [...].
    « Au milieu d'un gouf fre creusé depuis l'enfance, la boxe deviendra un virage, une virgule, un trait d'union entre mon père et moi. Je parviens à me fondre au milieu des boxeurs qu'il entraîne. Pas à pas, je le guette, l'observe, et me rapproche. Trop loin, soudain trop proche, il se dérobe, je le repousse, il me regarde.
    Lorsque je commence à comprendre que ce film prend le chemin d'une quête, celle sans doute impossible de comprendre mon père, la vie s'arrête brusquement un dimanche matin de novembre.
    Ce film est le portrait d'une relation entre un père et sa fille. ».
    Barbara Pellerin

  • Enfant, il se pensait « nul en tout sauf en dessin » jusqu'au jour où le dessin est devenu son quotidien. Dans Edmond, un portrait de Baudoin, on retrouve Baudoin face à la vie, face à ses réflexions, ses rêveries de créateur, face à son besoin de peindre l'existence. Avec Éloge de l'impuissance, il défend son « impuissance de dire » ; pour lui tous ses livres lui servent finalement à exprimer cette fragilité.
    De fait, cet éloge fait écho à ses oeuvres les plus personnelles, paru pour la plupart à L'Association; Le Portrait, Couma acò, Éloge de la poussière et plus particulièrement Le Chemin de Saint-Jean dont le récit se situe à Villars. Edmond a grandi dans ce village de l'arrière-pays niçois, où il passe encore tous ses étés à dessiner et où la réalisatrice Laetitia Carton a tourné son portrait. Dans la nature, dans les montagnes, près de ses amis, de sa famille, sources d'inspiration inépuisables.
    Cette bande dessinée, contrepoint essentiel et indissociable du film, présente l'artiste bousculé dans ses retranchements les plus intimes. Du reste, les discussions complices avec la documentariste le poussent à exprimer son rapport passionnel au dessin, à la vie et aux Hommes. C'est le portrait d'un auteur atypique, d'un personnage unique, libre, humble et attachant, dont l'existence s'enchevêtre souvent avec ses récits.
    On le découvre ainsi poète, peintre et philosophe. Edmond demeure invariablement d'une grande générosité et d'une intense spontanéité aussi bien dans son éloquence que dans son art. Ce livre-DVD constitue un témoignage fort qui le montre comme un créateur permanent, à sa table à dessin comme dans sa vie de tous les jours. Le film peut tenir lieu de porte d'entrée dans son univers ou de document fascinant pour ses lecteurs de toujours.
    En somme, de la joie et du bonheur.

  • Villerupt, 1966 ; coffret

    Baru

    • Les reveurs
    • 30 Octobre 2010

    Ces nouvelles de Lorraine (Quéquette Blues, La Piscine de Micheville et Vive la classe) sont restées intactes :
    Histoires de potes, de bastons, dragues, rock'n roll, dans un contexte social plombé sont autant de thèmes qui parsèment ces récits tendres, humains, drôles et d'une humilité touchante dans la France des années soixante.
    Présenté dans un séduisant coffret, ce triptyque indémodable est accompagné d'un DVD Génération Baru, qui dresse le portrait du président du festival d'Angoulême 2011.

  • L'envolée sauvage t.1 ; la dame blanche

    ,

    • Bamboo
    • 23 Septembre 2019

    France, 1941. Jeune orphelin fasciné par les oiseaux, Simon vit dans sa campagne, loin de la tourmente. Pourtant, l'antisémitisme s'insinue progressivement jusque dans son quotidien pour lui rappeler qu'il est juif.
    Confronté à la bêtise humaine, Simon va devoir fuir. Pourtant, où qu'il se trouve, la Dame Blanche apparaît : prédateur de mauvais augure ou ange gardien nocturne ? Sa fuite l'emmènera jusque dans les montagnes où il pensera trouver un nouveau temps de paix. Mais la gangrène se propage et sa descente aux enfers ne fait que commencer...
    Tout au long de sa fuite, Simon apprendra que vivre dans un monde libre s'avère plus difficile que de vivre enchaîné.

  • Justice League t.1 ; aux origines

    ,

    • Urban comics
    • 20 Mars 2015

    Il y a cinq ans, nul ne connaissait l'existence des surhommes, et encore moins celle des super-héros. Avec l'apparition de Superman, Batman, Green Lantern et Wonder Woman, les autorités, effrayées par la puissance de ces individus, les déclarèrent hors-la-loi.
    Cependant, lorsque Darkseid projeta de conquérir la Terre, les Humains durent se placer sous la protection de leur héros. Voici le récit de la première union des plus grands justiciers qui allait bientôt devenir la célèbre Ligue de Justice.

  • Comixture jointe : l'éthique du souterrain

    ,

    • L'association
    • 12 Avril 2012

    Documentaire de 64 minutes réalisé par Francis Vadillo, qui a suivi Mattt Konture pendant plus de deux ans, chez lui, dans différents festivals, et lui offre enfin le portrait qu'il mérite. C'est l'occasion de le voir au travail, dessinant dans ses car-nets et réalisant des fanzines, ou jouant sur scène avec son groupe Courge. On pénètre dans son quotidien en l'accompagnant dans sa pratique compulsive du dessin, seul ou entouré de ses nombreux amis « fanzineux », mais aussi par l'évo-cation de la maladie qui l'affecte, la sclérose en plaques. C'est enfin un portrait d'une scène underground musicale et graphique vivace et festive, que Mattt Kon-ture n'a de cesse de parcourir pour apporter sa contribution. On y croise JC Menu, Pacôme Thiellement et Killoffer, qui se souviennent de leurs rencontres, au début des années 80, et reviennent sur l'importance de son oeuvre autobiographique.
    Durant le tournage, Mattt Konture a réalisé une nouvelle « Comixture » qui ac-compagne le DVD. Ce nouveau Comix, sans comparaison possible avec un simple making-of, ouvre un dialogue avec le documentaire, lui offre des prolongements inattendus et donne toute sa cohérence à l'ensemble.

  • Un acte impossible

    Collectif

    • Na editions
    • 12 Avril 2012

    Sciences appliquées de Hambourg en Allemagne, au DAMS de Gorizia en Italie et à l'Ecole supérieure de l'image d'Angoulême en France. Je leur ai proposé de dessiner quelque chose qui leur était arrivé et d'en faire un acte impossible. Impossible dans la vie organique, impossible dans la nature, mais possible dans l'acte de création qu'est le dessin.
    Ils ont dessiné 20 BD et 34 films, d'une urgence narrative et d'une qualité à la fois évidente et extrêmement surprenante si l'on considère que les histoires ont été réalisées en dix jours en France, les films en dix jours en Italie et en quelques semaines en Allemagne. Ce matériel, selon moi précieux, à la fois bizarre et clair, est assemblé ici en 430 pages et 52 minutes contenues dans le DVD qui se trouve à la fin du livre, et constitue la mise en oeuvre de quelque chose que l'on peut vraiment qualifier d'acte impossible.
    Je m'appelle Stefano Ricci.

  • Plébiscité par les bédéphiles : Thomas Silane T4 + DVD XIII, le film de la série culte en double DVD.

  • Thorgal est oublié des dieux depuis qu'il a modifié ses lignes de destinée gravées sur la pierre sacrée : il est dans les griffes de Kriss de Valnor et sa famille est bannie. Abusant de son amnésie, Kriss en a fait son amant, un chef de guerre cruel et injuste. Seul Jolan son fils, essayera de sauver Thorgal en voyageant à travers le temps pour affronter la magie de Kriss. Grâce à votre télécommande DVD, vivez cette épopée en choisissant la vision de l'un des trois personnages principaux : Kriss, Jolan ou Thorgal.

  • Notre époque est celle du Covid-19.Pourtant, tout le monde n'a pas contracté la maladie. Tout le monde n'en a pas souffert. Tout le monde n'y a pas succombé. Tout le monde n'en a pas réchappé. Tout le monde n'a pas été vacciné. Tout le monde n'a pas son pass sanitaire...En revanche, tout le monde a subi un événement historique inédit et global, qui s'est abattu sans distinction, démocratiquement en quelque sorte, sur les jeunes, les vieux, les riches, les pauvres, les familles nombreuses, les solitaires, les optimistes, les pessimistes, les beaux, les vilains, les joviaux et les désespérés : le confinement. En France, le confinement a débuté le 17 mars 2020. Combien de temps durerait-il ? Plus longtemps que nos réserves de farine et de PQ. Ou peut-être pas.Comme un chant traditionnel d'autrefois qui rendait compte des temps qui passent avec mille variations sur un thème unique, Au premier jour de la Confine, livre-DVD, chronique au fil du calendrier ces jours étranges, anxieux et pourtant refaits à neuf, et transcende les contraintes par la grâce sans cesse renouvelée d'une chanson interminable. C'est par la musique que nous tiendrons, par la poésie, par l'art, par l'humour, par la coopération même à distance, par la ténacité surtout, jusqu'à l'absurde. Et tout cela sur deux rimes seulement, -ine et -an.Y'en a bientôt marre de la Confine !Y'en a bientôt marre du confinement !

  • Beck t.14

    Harold Sakuishi

    • Delcourt
    • 22 Novembre 2006

    Le retour de Ryûsuke a transfiguré Beck. Le concert au Lizard House de Seattle prend rapidement des proportions dantesques. La foule afflue et l'ambiance monte crescendo. Les performances des petits Japonais du groupe prouvent à Kevin qu'ils peuvent avoir leur place sur les scènes américaines. Le DVD présente l'intégralité du premier épisode du dessin animé.

empty